Peggy Ford-Fyffe King

Peggy Ford-Fyffe King


<Vie Cachée>
“photographies”

 

du 11 au 30 mai 2009

from 11 to 30 may 2009 

 

 

Les images présentées dans Vie Cachée sont caractérisées par une juxtaposition naturelle des sujets, de la couleur et de la lumière, qui met en valeur ce qui n’est habituellement pas perçu. Le déroulé de l’exposition fait découvrir et donne corps à des événements, des lieux, des sujets qui, habituellement, ne retiennent pas l’attention. Vie Cachée donne une nouvelle vie à ce qui est simple, ordinaire, au travers d’images prises en France, Italie, Angleterre, Écosse, Tunisie et aux États-Unis.
«Il y a une atmosphère d’intimité dans mes photographies, même si beaucoup ont été prises dans des endroits publics, dit Mme King. Dans chaque image–un marché aux poissons, une vue à travers une fenêtre ou de la glace qui se forme sur un trottoir–j’invite le regard à créer, à donner un nouveau sens à ce qui est vu». Par exemple, l’artiste a photographié l’ombre d’un ouvrier sur une façade à Paris.

Dans la série d’images l’ombre prend vie, détachée de la façade.C’est un guerrier, un ouvrier, un dieu grec, selon l’interprétation de chacun. Les plus récents travaux de Mme King présentent des images saisissantes prises dans la Salle des Arts Plastiques de la Maison d’Éducation de la Légion d’Honneur à Saint Denis. Créée en 1805 par Napoléon 1er, l’école secondaire compte 500 étudiantes pensionnaires de l’établissement. «L’Atelier respire la créativité, observe Mme King, on se sent impressionné en entrant dans cette grande salle à l’architecture solennelle, inondée de lumière, meublée de longues tables sombres couvertes des traces d’années de travaux de peinture artistique. J’ai été intriguée par les couleurs laissées par des années de créativité dans cet espace magnifique, ces empreintes laissées par ces travaux d’art sur les tables.J’ai voulu capturer cette atmosphère qui inspire le processus de création ».