Jack Lesage

Jack Lesage

Jack Lesage vit et travaille à St. Paul Les Montestier

Une vie en images :
1923      Naissance à Saint Mandé (Seine)
1933      Premier appareil photo (Voigtlander)
1936      B.E.P.S. des collèges
1937      Apprenti photographe à Grenoble – Découverte de la pratique du ski
1938      C.A.P. – Première photo diffusée dans la presse
1939      Reporter à La République du Sud-Est
1941      Engagement à Jeunesse et Montagne – Création du service photo JM
1944      Reporter au journal Le Réveil et au Service Américain de l’Information
1945      Angagé au Service Cinéma de l’Armée, 27ème Division Alpine (Italie /Autriche)
1948      Reporter-cameraman chez Gaumont Actualités.Correspondant du journal de la R.T.F.
1950      Création de Cinepress, Correspondant d’ABC Sports, jusqu’en1983, production-
réalisation de 300 films J.O. et mondiaux d’hiver (1962, 64, 66, 70, 72, 76)
1984      Création de la M. Magazine, Rédacteur en Chef
2000     Travail photographique et expositions sur le concept« De plumes et de Gel »

Distinctions : Chevalier des Arts et des Lettres, Chevalier dans l’Ordre National du Mérite

Expositions :
2001      Galerie « Les Temps Changent», Grenoble
2002      13ème Festival International de Voiron (Chartreuse)
2003      Galerie du Château de Passières, Vercors -Galerie Municipale de Monestier de
Clermont, Trièves, Exposition collective -Genève-Migros, Salons de l’hôtel -Alpha-
Mercure, Meylan-Galerie Musée de l’eau, Pont en Royans -Galerie Cupillard, Grenoble
2004      Exposition surréaliste, “Lumière Noire « – l’Atelier Z, Paris,
Galerie “La Capitale”, Paris (expo personnelle- en permenance )
20O9      Galerie “La Capitale”, Paris (groupe expo)

Extraits:
“Ne lui parlez surtout pas de numérique ! Si Jack Lesage, après une carrière de cinéaste et de journaliste bien remplie, en est revenu à son premier déclic (la photo), c’est évidemment pour faire honneur à l’argentique pur et dur.

De là à plonger son objectif dans tous les nids de poule, trous et cavités croisés au coeur de l’hiver, il y avait pourtant un brin de chemin à faire. Dans ce voyage, c’est aux mots de Rimbaud, Céline, Duras ou (plus surprenant) Houellebecq que ce polymorphe invétéré s’est tourné. Un concept forcément rafraîchissant.”24 Heures

“Si ce n’est pas « Microcosmos » en version aquatique, cela lui ressemble.
Tout un monde fantasmagorique éclate dans ces flaques d’eau dont Jack Lesage a saisi la vie intime en même temps que le gel du matin les fige jusqu’à ce que le soleil ne ramollisse le sujet. Et cela donne de surprenantes photos en noir et blanc. « L’étonnant monde du sous-zéro qui nous saute à la figure dans le clair-obscur des ombres gélives”. Art Actuel

” Après avoir cherché sur mes premières photos à retrouver les sensations ressenties durant des vols au-dessus de la Sibérie ou de la Terre de Baffin, j’ai compris que cet état fugace faisait surgir des réminiscences, d’abord les miennes souvent littéraires, mais aussi celles du “regardeur“, libre d’interpréter à sa guise, des choses, des figures jusque-là ignorées…” France Bleue

“Selon Platon, tout ce que nous voyons ne serait qu’illusion. Mais de sa plongée apnéïque dans cet univers intime, Jack Lesage va le révéler en noir et blanc ou en couleur à une radicalité formelle.
On rejoint ici l’art brut.” L’Essentiel” Jack Lesage, en somme, nous dit : « Regardez bien où vous mettez les pieds !». A photographier l’impalpable, l’artiste joue avec nos nerfs… optiques. Une «mise en glace» de l’imaginaire de chacun… à découvrir par temps chaud. » Nice matin
“Les formes sont douces, sans être soumises pour autant; les contours interpellent, offrent une invitation au voyage intemporel. «Passons entre les gouttes ou taquinons les tempêtes ? s’interroge Jack Lesage. Pour sûr, il a opté pour la seconde hypothèse.” L’Echo des Vallées

“Ce plus, Jack Lesage l’a acquis au gré de 60 ans de carrière, mêlant avec bonheur (car tel fut son plaisir) le maniement de l’objectif à celui de la plume de journaliste et d’écrivain. Mais c’est un personnage aussi, dont le style traduit une forte personnalité. Et sa façon de voir les choses dans le prisme de l’anticonformisme rend son oeuvre d’autant plus attachante et originale.” Le Courrier  B.J.

Jack Lesage lives and works in St. Paul Les Montestier

voir l’expo/see the exhibition-2009(un certain regard)
 voir l’expo / see the exibition-2006

Catalogue