When continents meet n°2

 WHEN CONTINENTS MEET N°2

 

“Si le monde est fait de continents, cheque artiste est déjà en lui-même un continent”

 

“collages, gravures, pastels”


du 3 au 28 juillet 2018

from 3 to 28 july 2018 

Vernissage le mardi 3 juillet

 à partir de 18h

Godwin BRADBEER (Aus), Sonia GUTIERREZ ( Col/Ch), Karen KUNC (Us),

 

 Fernando POMALAZA (Per/Us),   Nicol RODRIGUEZ (Nl/Es/Fr),

 

 

Gaby RUEFENACHT (Ch), Gerhard SCHÜRCH (Ch), Martin THOENEN (Ch)

Quelques mots… some words…

Si la vie est mouvement, elle est faite de voyages, de réalités et de croyances.

Il y a longtemps trois caravelles  ont  decouvert par hasard un nouveau continent en désirant arriver “ailleurs”.

Mais ailleurs, c’est où…maintenant ?

Moi? j’existe comme d’autres aussi…et puis, je ne connaitrais pas tout, même si je m’améliore…

Alors, j’avance…en créant mon univers…mes continents….comme vous aussi… sous d’autres latitudes…

Et si la nature crée des paysages appelés à disparaitre avec le temps,  la mémoire, elle, revient comme pour  nous dire

…”je suis toujours”…

“Alors, si moi,  je me sens continent, toi, tu es la Terre..Et quant aux étoiles, je te les donnerais pour d’autres mondes….Si tu le veux bien..! »

***
If life is to be on the move…. Travelling would be my reality and belief…

Long time ago, three caravels discovered, by chance, a new continent when going straight away through the big oceans.… and still following strait away they could return to the beginning.

But today, what is really elsewhere..?

I am living on Earth with all the people…and for sure, even in progress, I should not know everything.

So, I am simply going on, trying to live by myself. I create again new Universe, new continents out of my heart and my thoughts…exactly as you are doing too…at the borders.

If landscapes are going to disappear, memory would keep everything as

“I am forever”…

“So at last, if I am feeling to be a continent, you could be our loving Earth… But everything relating to the stars,  I could give it to  you, at your desire”.

***
« C’était il y a 2 à 3 ans,  suite à une discussion avec un amateur d’art indien a New York…

Ce titre a été donne pour le premier groupe qui a eu lieu dans sa galerie, la Ashok Jain Gallery. Maintenant, nous en sommes au deuxième groupe et l’exposition est située à Paris à la Galerie la Capitale. Il y aura surement une troisième expo qui aura lieu sur un continent…encore à choisir. Et alors, il suffira de suivre le vent…

De quoi s’agit-il ?

Nous, les artistes, nous faisons une chaine avec nos espoirs et nos doutes…avec pour unique but : la création comme  prolongation de la vie et des désirs… quel qu’en soient  les formes et le lieu.

Il y a longtemps, nous avons  découvert le feu…et nous avons portes nos yeux sur l’ horizon tojours plus loin…

Maintenant,  il nous reste l’espace à connaitre…

Alors, nous sommes déjà prêts pour le voyage…et nous irons tous ensemble…

C’ est pourquoi une mappemonde à l’ancienne a été choisie pour l’ invitaiton en souvenir des premieres caravelles partant au bout du monde …Le temps a passe et le désir est toujours vivant et  c’ est le ciel qui nous offre mantenant des espaces infinis.

Je souhaite “bon vent” aux artistes… L’espace, c’est comme la Mer sous le vent…On vogue à l’aventure…tout droit, sans regarder en arrière »    Nicol Rodriguez / 2018.

Voire d’expo /See the exhibition-2018