Pascal Lainé

Pascal Lainé

“photographies”

 

du 23 novembre au 12 décembre 2009

from 23 november to 12 december 2009

« Le photographe n’est artiste qu’avec la complicité du hasard. Il part ce de qui est. Encore lui faut-il choisir le meilleur point de vue et l’instant décisif (les nuages viennent vite dérober les ombres, voler les couleurs !). Ce qui semble offert reste pourtant à prendre.

Même en studio, le photographe (de portrait ou de nu) est dans l’attente de ce moment quasi insaisissable où un visage, un corps, accèdent d’eux-mêmes, sans doute pour moins d’une seconde, au “rare” équilibre, à la perfection sereine qui font d’eux une œuvre. Là où le peintre, le sculpteur travaillent à reconstituer ce qui s’entrevoit seulement et à l’inscrire dans la permanence, le photographe aux aguets réagit dans l’instant, laisse à l’éphémère toute sa fugacité. C’est l’homme de la disparition et de la fragilité.

La photographie est volontiers portée au paradoxe, au quiproquo, au joyeux mensonge. La photo de création métamorphose ouvertement la réalité. La photo documentaire elle-même est soumise à la nécessité impérieuse d’organiser un espace défini et protégé par un cadre. Les photos de reportage, pareillement, contiennent une part de subjectivité d’autant plus importante que celle-ci se dissimule dans la dénégation.

L’ensemble d’images que je propose aujourd’hui témoigne du quotidien, scrute l’inaperçu, parle de nos “vies minuscules” (comme dit l’autre). Mais ce prétendu reportage est tout entier suspect. Et il entend bien l’être.