Müzehher

Müzehher

Müzehher Bilen-Pasin (1937-2008)

Müzehher, est née à Kastamonu en Turquie. Elle a fait ses études de 1954 à 1960 à l´académie des Beaux-Arts d´Istanbul et se consacra pendant un an à l’enseignement de la peinture et del’histoire de l’art.

Elle quitte la Turquie en 1961 et après un court séjour à Munich, elle se fixe à Paris.
Depuis 1962, elle  est installée à Paris et ses oeuvres sont régulièrement présentées en France, en Turquie et en Europe.

Extraits :
“Dans l’oeuvre de Müzehher, ce qui semble le plus captivant, ce sont les paysages, au fil des années, sa palette s’éclaire; des arbres aux verts profonds, traités surtout pour leurs densités, le dessin s’allège et se dépouille au profit de la lumière, les ocres des vieux murs parisiens contrastent avec la blancheur de la neige et du ciel d’hiver aux colorations subtiles.

Elle aborde avec le même bonheur des compositions sur fond bleu sillonnées d’oiseaux.

Ce sentiment de la nature, cette poésie d’une apparente facilité, font oublier ce qu’il y a de fort, de construit, de rythmé dans la composition. Ces qualités on les retrouve à l’état pur dans les portraits souvent durs, incisifs, parfois même violents, on les retrouve dans les natures mortes où les fleurs sont conçues autant par le port des tiges et des feuillages que pour la couleur.
Müzehher toute de force et de fragilité, est tout dévouée à son art, elle y cherche chaque jour comme tout vrai artiste la perfection et le renouvellement.” Marie-Antoinette FLEURY, conservateur Hon. Arch. Nationales, 1987.

“Sa peinture dénote une prédilection pour les arts, les paysages, les décors intimistes, auxquels les coloris subtils confèrent une douceur qui n’exclut ni la maîtrise de la construction, ni le souci des volumes et des formes. Ce sont les intérieurs de mosquées que l’artiste a choisi d’exposer en octobre à Paris. L’architecture, l’ampleur des volumes, et même la somptuosité des ornements, grâce à la fluidité de cette peinture discrète, dégagent une sorte de poésie mystique.”
C.D., magazine Demeure Chateaux, 1998

“Son souci était de mettre le point à sa juste place !”

Müzehher a oeuvré pendant des années pour mettre le “le point à sa juste place” en tissant
à travers son expérience, sa sensibilité, son art, les finesses et les détails qu’elle a saisis dans la nature et la vie.
Peindre, pour elle, était d’ailleurs vivre un amour passionnel. Ne pas pouvoir s´en passer, être capable de tout sacrifier pour lui. S’y attacher d’un dévouement de plus en plus profond.
Voir, sentir la vie par ses yeux. Vivre cette liaison pleine d’exaltation, d’émotion, d’espoir, de désespoir et de souffrance. Une liaison plutôt paisible qu’elle oriente hors tout intérêt…
Les interprétations loin de l´artifice et de l´exagération sont sincérité et passion. Oui! Passion “!
L. Ruhan Okyay, écrivain, 2001

Principales expositions :
1959-60  Galerie Sehir, Istanbul, Turquie
1963        Musée d’Art Moderne Ville de Paris (79ème Salon-union des femmes peintres-sculpteurs)
1968        Galerie Muraille, Besançon
1978        Galerie Maçka, Istanbul
1987        Rétrospective au musée Villa Ichon Brême, Allemagne
1988        Galerie G.P.Nadalini, Paris Arte fiera galerie Bologne, Italie
1990        AGF-CCA, Paris ” peintres turcs de Paris”
1998        La Capitale Galerie, Paris “Intérieurs des Mosquées » (expo personnelle)
1999        Centre Culturel Anatolie, Paris “Hommage à Selim” invitée d´honneur
2000-01  La Capitale Galerie, Paris, expo personnelle ( en permanence )
2002-03-05   La Capitale Galerie, Paris
2006        La Capitale Galerie, Paris “oeuvres sur papier”
2007-13        La Capitale Galerie, Paris “peinture des années 50-60 »-groupe expo
***
Müzehher Bilen-Pasin  (1937-2008)

Müzehher was born in Kastamonu in Turkey. She studied at the Academy of Fine Art in Istanbul between 1954 and 1960 and then spent a year teaching painting and art history.

She left Turkey in 1961 and, after a short stay in Munich, arrived in Paris in 1962 where she set up home and still lives and works today.

Extracts :
“What is most captivating about Müzehher’s work seems to be her landscapes. As the years go by her palette becomes ever brighter: trees of deep greens reveal a richness of depth; light determines the brightness or the bareness of drawings; the ochres of old Parisian walls contrast with the whiteness of the snow and the muted colours of winter skies. Even the streak of a blue bird is treated with the same care and attention.

A poetic interpretation of nature carried out with such apparent ease. Such qualities are revealed in their purest form in the sharpness of her portraits, which sometimes even take on a violent nature. The same techniques are displayed in the still life paintings that concentrate just as much on the appearance of plant stems and foliage, as on the richness of the colours.
Müzehher, all force and fragility, is completely devoted to her art. As with all great artists, she continues to strive for perfection. Marie-Antoinette FLEURY, Honorary Curator of the National Archives, 1987

“Her paintings reveal a fondness for trees, landscapes and cosy interiors in which a subtle palette creates a softness that neither betrays the skill nor the care that goes into each object or shape. The artist chose to exhibit a collection of mosque interiors at the October exhibition in Paris. The architecture, the sheer expanse of each interior and the magnificent ornaments that adorn them convey, thanks to this unobtrusive painter, a sort of poetic mysticism.
C.D. Demeure Chateaux magazine, 1998

“She strives to perfect her place in the art world.”

Müzehher has worked hard over the years to find her rightful place, weaving her way through experiences, interpretations and the skills and details that she has acquired from nature and life along the way.

Painting, for her, is like a passionate love affair, that she is unable to relinquish and for which she is ready to sacrifice everything. She is profoundly devoted to it.
We can see and feel life through her eyes; experience the elation, the emotion, the hope and yet the despair and suffering that this union brings.
It is a calm union that guides her above all else. Interpretations that are pure and not exaggerated or contrived are far more sincere and passionate. Yes, passionate! » L. Ruhan Okay, writer, 2001

Exhibitions :
1959 – 1960 Sehir Gallery , Istanbul, Turkey
1963         Musée Art Moderne, Paris (79ème salon de l’union des femmes peintres et sculpteurs)
1968         Muraille Gallery , Besançon, France
1978         Maçka Gallery, Istanbul, Turkey
1987         Rétrospective au musée Villa Ichon, Bremen, Germany
1988         G.P. Nadalini Gallery, Paris- Artefiera, G.P. Nadalini Gallery, Bologne, Italy
1990         AGF-CCA, Paris “Turkish painters in Paris”
1998         La Capitale Gallery, Paris “Mosque Interiors » solo exhibition
1999         Anatolie Cultural Centre, Paris “Tribute to Selim” Guest of honour
2000 – 01 La Capitale Gallery, Paris, (permanent collection)
2002-03-05   La Capitale Gallery, Paris
2006         La Capitale Gallery, Paris “Works on paper”
2007         La Capitale Gallery, Paris “peinture des années 50-60″-group

voir l’expo /see the exhibition -2006 

Catalogue