Lewigue

Lewigue


premisses et premices

 

“peintures des années 60-70”

du 29 septembre au 24 octobre 2015

Repensant les moyens de l´art à partir d´une ascèse plastique en union avec une réflexion épurée, d´une démarche dont il a mesuré au fil des années l´exiguïté des moyens possibles, il se lance un défi et relance le questionnement d´un langage, où la couleur et la forme, dans un espace réinterprété à partir de son geste, vont renouveler sa dialectique picturale. Hormis dans ses collages où la structure est pré-établie, il peint en totale liberté, sans enfermer, ni clôturer. Les formes simples, peintes dans la couleur ordonnent l´espace, circuler naturellement, d´où ce sentiment de familiarité qui se crée avec celui qui regarde…”

Lydia Harambourg – Historienne, Ecrivain d´art-2001

***

“Lewigue, lui, ressoude le monde par son regard et sa gestuelle de peintre-le regard est lumière reçue autant que donnée, espace est le geste, sur la toile comme dans la vie : ne bouge plus le mort…

Car Lewigue est un “signateur” poète il écrit des poèmes, peintre, il peint, ami il aime, citoyen il partage et exige mais
c´est d´abord un scribe, un vrai : de ceux qui signent leurs messages sans mettre leur nom(bril) en avant…”

Roland Nadaus-2005