Groupe expo

Groupe expo


Béatrice de Beauchamp-BGWEN
François DIMECH
Monique RADENAC

 

“peintures, sculptures, dessins”

 

du 26 septembre au 14 octobre 2017

from 26 september to 14 october 2017

 

Vernissage le mardi 26 septembre

 à partir de 18h

 

Béatrice de Beauchamp-BGwen Vit et travaille à Paris Après une formation initiale à l’atelier… Arts Décoratifs, avec Pierre Belvès (créateur de l’atelier, auteur de «Regarde ou les clés de l’art »), dessine et peint chez elle et dans plusieurs ateliers collectifs au cours de ses études … A partir de 1983, bénéficie de l’enseignement et du soutien de Ben Ami Koller et Roger Eskenazi, puis d’André Bouzereau (Atelier Bertholle,  Espace 35). Membre de l’association d’arts plastiques Espace 35. En 2011, découvre le modelage grâce à Jean-Claude Athané, et s’y exerce régulièrement depuis. “Modelage donnant corps aux songes, sensations et désirs immédiats”. 1988     Exposition collective, La galerie-restaurant Alinéa, Paris 2015      Salon des arts visuels du 11 ème, Paris  2016      Salon des artistes du 8 ème, Paris 2016      Salon des arts visuels du 11 ème, Paris  “Peinture figurative, exaltant le trait et la couleur, sur fonds d’imaginaire et souvenirs de choses vues. Paysages et scènes inspirés par des voyages et  lectures, la contemplation d’œuvres d’art et l’observation de la vie quotidienne, invitent le spectateur au rêve, l’entrainant dans des contrées proches ou lointaines, familières au cœur de l’artiste et habitées par ses émotions. Dans le rêve transparait une vision tantôt grave, tantôt humoristique, de l’humanité côtoyant anges,  démons et créatures de fantaisie…” *** François Dimech Né en 1949 en Normandie. et Vit et travaille à Paris 1967     Ecole des Beaux-Arts de Paris, entre à l’atelier de sculpture d’Etienne Martin. 1979    Premier séjour en Grèce, déterminant pour le travail futur, dessins et peintures. 1995    Obtention d’un atelier de la Ville de Paris, premier lampadophore en plâtre. 1997     Première commande de la galerie Avant-Scène, Paris. Bougeoir en bronze console-lyre, lustre en plâtre… 2000    “Lyre I ” sculpture monumental en bronze devant le Centre de polyhandicapés Adultes de Vervins. 2002    Livre d’artiste à l’Institut Français d’Athènes. 2005     Salon Réalités Nouvelles, Paris- Vingt ans de Créations. Avant-Scène, Paris. 2007    Dessins et Sculptures. Espace Karen Gulden, Paris. 2008    Apollon Sonore et autres essais. Espace Karen Gulden, Paris 2010     Dessins/Sculptures. Art et Société, Paris -Figures/Paysages, (G.Beaugé) La petite Galerie, Paris. 2011     Figures. La Petite Galerie, Paris. 2013 -17 Divers travaux pour la Galerie Teo Leo, Paris. 2016     Réalisation d’un Arbre à bijoux en bronze pour les 30 ans de la  Galerie Avant-Scène. “Avec les années, on finit par mieux saisir l’importance de ce que fut cette révélation, la Grèce. De ce premier contact il y aura bientôt quarante  ans j’aurai conservé cet éblouissement reçu parmi les pierres chaudes, les oliviers centenaires et la mer un peu plus bas… J’aurais alors compris appartenir à ce monde méditerranéen, que j’en avais eu la clé longtemps avant… Aussi, partout où je vais ce pays est présent et son empreinte définitive s’est naturellement inscrite dans mes sculptures. L’oiseau-lyre du début reste un symbole qui a donné suite à la série des lyres et des pythies ou des fontaines. Viendront les travaux sur les oliviers et les lampadophores, puis il y aura les sanctuaires, les stèles et enfin quelques figures des rames d’Ulysse pour la première fois exposées…” *** Monique Radenac Vit et travaille à Aix-en-Provence /Paris. Académie de Port Royal(atelier de Claude Schurr)- Atelier Mac Avoy – Atelier  Jean Bertholle Sélection d’expositions : 1983 Hôtel de Ville, Aix En Provence 1986 Galerie Lann Roze, Queven 1987 Galerie Lyons’y, Lyon – Galerie Artialis, Rennes 1988 Galerie  Les amies des Arts, Aix En Provence – Galerie Herouet, Paris 1989 Galerie La Reserve d’Art, Montreal/ Canada – Galerie Laettia, Marseille 1990 Galerie  Rec, Paris – Galerie Art 3 , Paris 1995 Galerie  Les Remparts, Le Mans – Galerie Kloster Mühle – Hude, Breme/Allemagne 1996 Galerie Art 3, Paris 1997 Galerie  Moscato, Aix En Provence 1998-02  galerie Bourreau – Ravier, Noirmoutier 1999 Galeries Tournelles, Paris 2000 Galerie Vendome, Paris 2002 Galerie CorinneLe Monnier, Le Havre – Galerie de l’Université, Lyon 2003 Galerie les Remparts, Bordeaux 2004 Galerie Sillage, Paipol – Fondation Taylor, Paris 2005-06-08-11 La Petite Galerie, Paris – Galerie Artcour, Paris 2012 Chapelle de l’Hôpital, Pornic 2015 Galerie du Montparnasse, Paris Extraits : “Monique Radenac livre à travers cette exposition un nouvel aspect d’un chemin qu’elle explore avec instinct depuis ses premières toiles. Dans cette dernière période, la tension des lignes s’estompe, au profit des harmonies de couleurs qui dessinent une harmonie musicale, au gré des paysages et des jardins qu’elle décline…” Niccolo Rigutto , musicien, metteur en scène et critique d’art. « …Il y a une part d’inconscience qui me ravit, chez les jeunes talents. Incontestablement, Monique Radenac parle le langage de la peinture, car on naît peintre, comme on est roux ou blond. Mais les dons, chacun le sait, n’ont jamais fait un artiste de qui que ce soit. Il faut aller bien au delà. Monique Radenac le sait, et si la véhémence de son tempérament l’emporte encore, je demeure stupéfait devant une toile comme « Le Florentin », sa densité, sa simplicité, son contenu spirituel, son économie.  Christiane Kaspar, septembre 2004 -Le Courrier d’Aix “Avec Monique Radenac, tout se transforme en paysages. Que ce soit le regard qu’elle porte sur un intérieur campagnard ou bourgeois, comme les vastes horizons des plaines environnantes. Le souci de l’artiste n’est pas la représentation d’un sujet, mais de montrer exclusivement ce qui fait vibrer sa sensibilité féminine, sans oublier pour cela le rôle des lumières, comme celles des couleurs qui s’en dégagent. Des couleurs aux nuances recherchées, composées, placées dans un encadrement spécialement conçu pour ne pas rompre le charme de l’image, tout en la protégeant de son environnement parfois visuellement trop bruyant… Enclos…ce que l ‘artiste crée, reste toujours porteur des sources d’où jaillissent les lendemains de l’art et avec lui, ceux de toutes les réflexions humaines.” Christian Germak, juin 2004-Arts Gazette International

Suivez nous!