Alain Roll

Alain Roll

Alain Roll vit et travaille à Paris

Extraits : “Alain Roll avant tout  est fort, et cette qualité amplifie toutes les autres. Les autres c´est la passion du travail et l’amour de la vie, donc des choses et des êtres, et donc aussi cette sorte de belle naïveté qui donne sève à un dessin peut-être pas si innocent. Mais après cette distribution de dons, vient celle jalouse qui offre l´inquiétude ou l’angoisse. Croyant les dompter, Roll se lance dans l´investigation du monde : il fait l´inventaire successif des nus, du monde des sports, de la musique, des bateaux et des ports, que sais-je encore?  Aujourd’hui son regard étrange va aux fleurs, aux légumes aux fruits. Il croit une fois de plus que ses pinceaux vont l´apaiser, c´est qu´il ne sait pas qu’à la sortie du jardin, le vieux démon est là qui l´attend. Alors il va porter son regard étonné sur un nouvel inventaire. Sa chance toutefois, et la nôtre, est que son étonnement devant le spectacle est joyeux: la joie est la dernière petite fée qui est venue tenter de corriger un peu le don fatal qu’est en fin de compte, la peinture.”Jean Edelmann

“Je dois avouer mon plaisir à confirmer mes premières sensations. A cette occasion, j´ai approfondi ma connaissance de ses thèmes de prédilection, et son aptitude à les régénérer. Car Alain Roll conserve cet esprit d´ouverture qui sans trahir son vocabulaire parvient à s´épanouir dans la traduction de nouveaux sujets. Il  construit entre le spectateur et l´objet une distance qui lui confère sa réalité absolue. En cela, son art est contemporain…”Alain Volerin, Critique et historien d´art

“Le plaisir est à chaque fois renouvelé de découvrir les nouveaux thèmes traités, de façon si personnelle par Alain Roll. A l’occasion de ses expositions : les cathédrales de pierre ou de verdure, les fleurs, des champs de tulipes aux somptueux bouquets de roses, de tulipes ou d’iris, la musique,musiciens et orchestres, les portraits, si présents, les nourritures terrestres, huîtres, fruits ou légumes et bien sûr les paysages, de mer en Bretagne, de montagne de sa Suisse chérie, de vignes en tout saisons, de champs vallonnés… Sa palette est riche et prête à interpréter toutes ses sources d’inspiration. Ce créateur s’exprime avec force, formes et couleurs dans des camaïeux à plats. Son exposition « paysages » se livre à nos regards avec ces parcelles de terrains, ces vignes dans l’attente des mains de l’homme, ces chemins successifs, construits avec clarté pour la promenade, ces coloris du soleil mourant sur ces terres viticoles, tout se transforme en labyrinthe, le travail des couleurs est un apaisement pour les sens. Par-ci, par-là, quelques taches de couleurs nous rappellent que le peintre est très attaché à la force de la nature. Sensibilité, violence et tendresse sont habillement exprimées par Alain Roll “  Christian Chollet

Expositions : (selection) 1966         Galerie Cinq-Mars, Paris 1967-69   Galerie St.Georges, Lyon, Salon d’Automne, Paris 1971          Galerie Pierre Domec, Paris 1975-78   Galerie St.Georges, Lyon 1982         Centre Albert Channot, Clamart 1985         Exposition, Galerie  du Verseau, Paris 1997         Rétrospective”10 ans de peinture “Forum des Halles”,Paris 2000-03  Exposition, Café Panique, Paris 2004        Exposition personnelle, La Capitale Galerie (en permanence) 2006        Exposition personnelle, La Capitale Galerie, Paris 2009        Exposition personnelle, La Capitale Galerie, Paris(Catalogue; texte Christian Chollet) 2012         Groupe expo, La Capitale Galerie, Paris Depuis 1966  Salon du Sud-est, Lyon ***

Alain Roll lives and works in Paris

He was born in 1938 in Lyon. « Above all, Alain Roll is strong and this quality magnifies all the others. The other qualities are his passion for work and his love for life which make him love things and people. This passion ends up  in a sort of beautiful innocence that gives life to a drawing that may not be that innocent. But after such a distribution of gifts, appears anxiety and anguish as a revenge. Alain Roll thought he could tame them by investigating the world: he made a successive inventory of nudes, of the sport world of music, of boats and harbours and so much and so forth. Today, his strange vision turns towards flowers, vegetables and fruits. Once again, he believes that his paintbrushes are going to calm him down. But he does not know that, at the garden’s exit,  the old devil is here waiting for him. He then, will turn his surprised vision to a new inventory. However, his luck, and ours by the same way, is that his surprise in front of the sight is joyful: joy is the last little fairy who came and tried to give a little correction to the fateful gift that painting finally is. » J. Edelmann “I must admit my pleasure to confirm my first impression. To this occasion, I increase my knowledge about his favorite themes and his  capacity to restore them. Indeed, Alain Roll keeps that openminded attitude and manages to blossom in the translation of new subjects without betraying his vocabulary. He stets up, between the spectator and the object, a distance that gives to his work the absolute truth. In this, his art is contemporary…”  A. Volerain, critique et historien d’art